aspiration

aspiration [ aspirasjɔ̃ ] n. f.
• 1190 « action de souffler »; lat. aspiratio aspirer
I(Idée de « souffler »)
1Action de porter ses désirs vers (un idéal). Aspiration vers Dieu, vers la gloire. 1. élan, mouvement. L'aspiration au bonheur, à être heureux.
Absolt désir, rêve, souhait. Avoir de nobles aspirations. Les aspirations d'un peuple, de la jeunesse. Cela répond à mes aspirations. « Une foule d'aspirations confuses que je croyais mortes depuis longtemps » (F. Mauriac).
2Phonét. Bruit de frottement produit au passage de la glotte par l'air expiré. L'aspiration du « h » en allemand.
IIIdée d'aspirer
1Physiol. Résultat d'une inspiration d'air dans les poumons; par ext. L'inspiration elle-même. inspiration(plus cour.). Aspiration et expiration. respiration.
2Action d'aspirer des gaz, des liquides, des poussières, etc. Tuyau d'aspiration d'un corps de pompe. Nettoyage par aspiration. aspirateur. Puissance d'aspiration.
Chir. Évacuation des cavités par aspiration. Aspiration bronchique. Interruption de grossesse par aspiration (méthode Karman).
⊗ CONTR. Aversion, dégoût. Expiration, refoulement.

aspiration nom féminin (latin aspiratio, souffle) Action d'aspirer, d'absorber l'air, un gaz par les voies respiratoires ou d'attirer un liquide, un fluide, chargés éventuellement de matières solides, en créant un vide. Force intérieure, tendance profonde qui pousse quelqu'un vers un idéal ou une meilleure situation ; ce désir, ce souhait lui-même : L'aspiration d'un peuple à la liberté. Chirurgie Technique consistant à évacuer les gaz, liquides ou sécrétions indésirables de diverses cavités de l'organisme à l'aide d'un drain, d'un fibroscope ou d'une sonde branchés sur un aspirateur. Mécanique Période pendant laquelle un cylindre de moteur thermique aspire les gaz combustibles. Métallurgie Procédé de grillage appliqué spécialement aux minerais sulfureux tels que galène, pyrite, minerai de cuivre. Phonétique Souffle d'air expiratoire qui accompagne l'émission de certaines unités phonétiques. ● aspiration (citations) nom féminin (latin aspiratio, souffle) Adam Mickiewicz Zaosie, aujourd'hui Novogroudok, Biélorussie, 1798-Constantinople 1855 Mesure tes forces d'après tes aspirations et non tes aspirations d'après tes forces. Chant des Philarètes, 43-44 aspiration (synonymes) nom féminin (latin aspiratio, souffle) Action d'aspirer, d'absorber l'air, un gaz par les voies respiratoires...
Synonymes :
Contraires :
Force intérieure, tendance profonde qui pousse quelqu'un vers un idéal...
Synonymes :
- élan
Contraires :
- méfiance
- répulsion

aspiration
n. f.
d1./d Action d'aspirer. Aspiration des buées.
d2./d PHON Bruit produit par l'air sortant de la glotte.
d3./d Fig. élan, mouvement de l'âme vers un idéal. L'aspiration vers un monde meilleur.

⇒ASPIRATION, subst. fém.
Action d'aspirer; résultat de cette action.
A.— Cf. aspirer A.
1. Action d'aspirer de l'air dans les poumons. Longue aspiration :
1. Le visage, lui, halète sous l'effort, simplement pour prononcer l'essentiel et, séparés chacun par une aspiration rauque, les mots qui sortent sont les suivants : ...
ESTAUNIÉ, L'Ascension de M. Baslèvre, 1921, p. 236.
En partic., CHANT :
2. Les sanglots s'obtiennent par une aspiration courte et saccadée.
M. GARCIA, Traité complet de l'art du chant, 1840, p. 80.
P. méton.
a) PHONÉT. ,,Terme employé improprement pour désigner le souffle expiratoire qui accompagne l'émission de certains phonèmes`` (MAR. Lex. 1951). Légère aspiration :
3. Non-seulement je regarde l'aspiration comme une articulation; mais je pense que cette espèce d'articulation a toujours lieu plus ou moins, quand il n'y en a pas d'autre dans l'émission du son. Je crois que quand nous nous figurons prononcer une voyelle toute seule, nous n'émettons pas plus une voix sans une articulation quelconque, que sans un ton quelconque; et que cette articulation est une aspiration faible qui ne diffère que du plus ou moins, d'une aspiration forte et représentée par un h.
DESTUTT DE TRACY, Éléments d'idéologie, Gramm., 1803, pp. 340-341.
CHANT. ,,Défaut du chanteur qui aspire les voyelles et même les consonnes initiales`` (MAR. Lex. 1951).
b) MUS. Agrément de musique vocale et, par analogie, de musique instrumentale (cf. Ac. Compl. 1842, etc.). ,,Inflexion de voix par laquelle on traîne le son de la note inférieure à la note supérieure`` (Lar. 19e).
2. TECHNOL. [Avec un compl. prép. de indiquant soit l'instrument qui aspire soit ce qui est aspiré] Déplacement d'un corps par utilisation du vide. L'aspiration des pompes, l'aspiration d'un liquide. Anton. pression, refoulement :
4. La pression d'aspiration est transmise sous la cloche [du régulateur] par le tube A; quand l'extracteur tourne trop vite, un vide exagéré se produit dans la conduite d'aspiration, la cloche s'abaisse, et avec elle la soupape qui prend la position indiquée par la figure 50; il passe alors du gaz du côté refoulement au côté aspiration jusqu'à ce que la pression initiale soit rétablie.
Y. QUÉRET, Manuel de l'industr. du gaz, 1923, p. 128.
5. Le transport pneumatique [des grains] (...) peut se faire soit par aspiration soit par pression.
E. BOULLANGER, Malterie, brasserie, 1934, p. 87.
SYNT. Collecteur d'aspiration (A. CRONEAU, Construction pratique des navires de guerre, t. 2, 1892, pp. 336-337); tubulure d'aspiration (J. CAHEN, E. BRUET, Carrières, plâtrières, ardoisières, 1926, pp. 220-221); trou d'aspiration (L'Humanité, 19 janv. 1952, p. 5, col. 1); lumière d'- (J.-N. HATON DE LA GOUPILLIÈRE, Cours d'exploitation des mines, 1905, p. 549); orifice d'aspiration (J.-N. HATON DE LA GOUPILLIÈRE, Cours d'exploitation des mines, 1905, p. 548); thermomètre à aspiration (L. MARCHIS, Leçons sur la navigation aérienne, 1904); ventilateur à aspiration (A. CRONEAU, Construction pratique des navires de guerre, t. 2, 1892); gazogène en aspiration (R. CHAMPLY, Nouvelle encyclop. pratique, 1927, pp. 18, 59); clapet d'aspiration (A. HERDNER, Construction et conduite des locomotives à vapeur, p. 129); soupape d'aspiration; conduite d'aspiration.
Spéc. Dispositif servant à aspirer :
6. L'aspiration est reliée aux divers appareils à l'aide de tuyaux; ...
M. LARCHEVÊQUE, Fabrication industrielle des porcelaines, t. 1, 1928, p. 78.
Premier temps du cycle des moteurs à quatre temps :
7. Dès l'origine, le cycle de fonctionnement a été conçu en 4 temps qui sont les suivants : premier temps : aspiration. — Pendant une course complète du piston, la soupape d'aspiration étant ouverte, le moteur aspire de l'air frais. Deuxième temps. — La soupape d'aspiration étant fermée, le moteur pendant sa course de retour comprime l'air aspiré précédemment pendant la phase premier temps.
E. AMBROISE, Pour le monteur mécanicien, 1949, p. 79.
MÉD. ,,Action de tirer des liquides ou des gaz par l'aspirateur`` (LITTRÉ-ROBIN 1865). Aspiration thérapeutique :
8. Gynécologie (...) Guéridon roulant, dessus marbre, avec moto-pompe électrique, pour aspirations et lavages alternatifs...
Catal. d'instruments de chir. (Collin), 1935, p. 285.
3. P. anal. Attraction ou élans que subissent les forces vitales. Synon. succion :
9. La tiédeur de sa demeure augmentait par degrés, et de plus en plus Nyctalette sentait courir autour d'elle les aspirations de la vie, le flux enivrant des sèves brutes dont les capiteuses émanations montaient en elle comme un jeune vin...
PERGAUD, De Goupil à Margot, 1910, p. 79.
10. Elle s'était sentie arrachée au demi-sommeil lourd dans lequel elle était plongée par une sensation qu'elle connaissait bien. C'était une sorte d'aspiration de tout l'être vers un endroit, placé en haut de la poitrine, et légèrement à gauche où il semblait que refluât une masse visqueuse, tiède, comme un corps vivant dans son propre corps.
DANIEL-ROPS, Mort, où est ta victoire? 1934, p. 525.
B.— Cf. aspirer B.
1. Tension vers un but réel, mais souvent inexprimable ou inexprimé. Aspirations révolutionnaires, aspirations particulières à un âge, aspiration légitime. Synon. désir, rêve :
11. La révolte métaphysique étend la conscience tout le long de l'expérience. Elle est cette présence constante de l'homme à lui-même. Elle n'est pas aspiration, elle est sans espoir.
CAMUS, Le Mythe de Sisyphe, 1942, p. 77.
En partic. Désir d'un dépassement de la condition actuelle :
12. ... — Oh! vous, vous êtes une satisfaite. Vous n'avez pas d'aspirations.
RENARD, Journal, 1896, p. 374.
Rem. L'interférence sém. avec espoir, espérance, est visible un peu partout; le lang. philos. fait parfois d'aspiration un synon. de tendance :
13. ... l'objet d'une tendance ou aspiration est ce que nous appelons un bien.
TAINE, Philosophes classiques au XIXe s., 1857, p. 270.
14. ... il faut montrer à quel point Gide est un Grec d'aspiration et non point de naissance.
DU BOS, Journal, 1927, p. 375.
ÉCON. POL., PSYCHOL. EXP. Niveau d'aspiration. ,,Niveau qu'un sujet désire explicitement atteindre lorsqu'on le place devant une tâche qu'il a déjà effectuée et qui est susceptible d'apprentissage`` (Franck ds PERROUX, L'Écon. du XXe s., 1964, pp. 414-415).
RELIG., vx. Élan de dévotion affective :
15. Alors ce fut chez elle une succession de mouvements ardents, les agitations et les élans de dévotion vive que la piété appelle des « aspirations ». S'exprimant à tout instant par des oraisons jaculatoires, par ces murmures expirants des lèvres à peine remuantes...
E. et J. DE GONCOURT, Mme Gervaisais, 1869, p. 255.
SOCIOL. Aspirations professionnelles. ,,On appelle ainsi le système des attentes de satisfactions que le travailleur relie à son travail actuel et à son avenir professionnel`` (MUCCH. Sc. soc. 1969).
2. Aspiration + prép.
a) Usuel. Aspiration à. [Le compl. est un subst. ou un verbe] Aspiration à l'ordre et à l'autorité :
16. Parasites aussi, le goût du renoncement, le désir de se soumettre, l'aspiration à recevoir des ordres, la fierté d'obéir, etc.
R. MARTIN DU GARD, Les Thibault, Épilogue, 1940, p. 973.
b) Aspiration vers. [Le compl. est toujours un subst.] Tendance à s'orienter vers. Aspiration vers un être créé, vers l'inconnu :
17. ... d'ordinaire, on ne voit guère dans cet état des sociétés que le moyen par lequel la division du travail se développe, et non la cause de ce développement. On fait dépendre ce dernier d'aspirations individuelles vers le bien-être et le bonheur, qui peuvent se satisfaire d'autant mieux que les sociétés sont plus étendues et plus condensées.
DURKHEIM, De la Division du travail soc., 1893, p. 244.
c) Rare. Aspiration de. [Le compl. est un subst. ou un verbe] Vif désir de. L'universelle aspiration de justice et de vérité.
Avoir l'aspiration de + inf. :
18. Et cette puissante aspiration qu'a toujours eue Israël de régner sur l'univers, c'est à la fois ridicule et émouvant de la voir exprimée, avec tant de force inconsciente, par ces échantillons minables de la race dispersée.
J. et J. THARAUD, L'An prochain à Jérusalem! 1924, p. 63.
Vx. Aspiration pour + subst. Goût très vif pour quelque chose :
19. Le chicassais a des aspirations fréquentes pour le langage des passions violentes, telles que la haine, la colère, la jalousie; dans les sentiments tendres, dans les descriptions de la nature, ses expressions sont pleines de charme et de pompe.
CHATEAUBRIAND, Voyage en Amérique, en France et en Italie, 1827, p. 205.
PRONONC. :[].
ÉTYMOL. ET HIST. — 1. 1er tiers XIIIe s. divine aspiration « inspiration divine » (Moralités sur Job, éd. W. Foerster, 331, 9 ds T.-L. : par la repunse parole puet l'om entendre l'aparlement de la divine aspiration [aspirationis]) — XVIe s. (Rabelais ds HUG.); 2. a) av. 1407 gramm. « manière de prononcer en aspirant » (E. DESCHAMPS, Poésies mor. et hist., éd. G. A. Crapelet, 267 ds T.-L. : et n'est pas h proprement lettre, mais n'est que une aspiracion sonnant selon la maniere des noms, ainsi comme se on vouloit dire hannequin ou hannote, qui sanz la dicte h n'aroit pas son plain son, ainçois diroit on annequin et annote); b) XVIe s. « action d'attirer l'air extérieur » (PALISSY, Les Abus des médecins ds Dict. hist. Ac. fr.); c) 1694 mécan. (Ac.); 3. 1508-17 « action de porter son désir vers » (FOSSETIER, Cron. Marg., ms. Brux., I, f° 212 v° ds GDF. Compl. : H est non estimee lettre, mais est note de aspiration).
Empr. au lat. aspiratio, dep. CICÉRON, au sens 2 b (Nat. deor., 1, 79, ds TLL s.v., 838, 30); et au sens 2 a (ID., Orat., 160, ibid., 838, 69); au sens 1 lat. chrét., 197 (TERTULLIEN, Apol., 22, ibid., 839, 22); le sens 3 est dér. de aspirer étymol. 3.
STAT. — Fréq. abs. littér. :1 099. Fréq. rel. littér. : XIXe s. : a) 772, b) 1 746; XXe s. : a) 1 724, b) 2 042.
BBG. — BACH.-DEZ. 1882. — CHESN. 1857. — CHEVALLIER 1970. — COLAS-CAB. 1968. — DUB. Pol. 1962, passim. — Gramm. t. 1 1789. — JOSSIER 1881. — LACR. 1963. — LAFON 1969. — Lar. méd. 1970. — Lar. mén. 1926. — LITTRÉ-ROBIN 1865. — MARCEL 1938. — MAR. Lex. 1933. — MAR. Lex. 1961 [1951]. — Méd. Biol. t. 1 1970. — MUCCH. Psychol. 1969. — MUCCH. Sc. soc. 1969. — NOTER-LÉC. 1912. — NYSTEN 1824. — PIÉRON 1963. — QUILLET Méd. 1965. — SIZ. 1968. — SOÉ-DUP. 1906. — SPRINGH. 1962. — TIMM. 1892.

aspiration [aspiʀɑsjɔ̃] n. f.
ÉTYM. Déb. XIIIe; lat. aspiratio, du supin de aspirare. → Aspirer.
———
I
1 Vx. Action de souffler vers (sens étym.). Fig. || Aspiration divine : souffle de Dieu, inspiration divine.
1 (Pour être sage) par aspiration divine et apte à recevoir bénéfice de divination.
Rabelais, Tiers livre, 37.
2 Phonét. Bruit causé par la friction de l'air expiré au niveau de la glotte ouverte pendant la prononciation de certaines consonnes. || Aspiration des occlusives sourdes germaniques. || Aspiration des consonnes sonores de certaines langues indiennes (sanskrit, hindi, ourdou), où le souffle se combine au son produit par la vibration des cordes vocales ligamenteuses. || Les occlusives romanes, prononcées glotte fermée, ne présentent pas d'aspiration. Spécialt. Bruit de friction de l'air expiré au niveau de la glotte, accompagné ou non des vibrations des cordes vocales et fonctionnant comme un phonème dans certaines langues. || Aspiration du h anglais (ex. : hot). Fricative glottale, laryngale. || L'aspiration du h n'existe en français que dans certaines interjections (hep ! houp !). || L'aspiration du h en français. H (aspiré).
3 Mod. Action de porter ses désirs vers (un idéal). || L'aspiration de qqn vers un idéal. || Aspiration vers Dieu, vers la gloire. || Des aspirations révolutionnaires. Élan, mouvement. || Légitimes, nobles aspirations. Désir, rêve, souhait; espérance, espoir.
2 Oui, la prière, véritable aspiration de l'âme entièrement séparée du corps, emporte toutes les forces et les applique à la constante et persévérante union du Visible et de l'Invisible.
Balzac, Séraphita, Pl., t. X, p. 577.
3 Qui dit romantisme dit art moderne, — c'est-à-dire intimité, spiritualité, couleur, aspiration vers l'infini (…)
Baudelaire, Curiosités esthétiques, III, II.
4 Des profondeurs de la vie, je ne sais quelle chaleur monte, une féconde aspiration. Un souffle m'en passe à la face, et je me sens mille cœurs.
Michelet, la Femme, p. 353.
5 (…) c'est par là que nous valons quelque chose, l'aspiration;une âme se mesure à la dimension de son désir (…)
Flaubert, Correspondance, t. II, p. 224.
5.1 Est-ce que vous ne sentez pas l'aspiration de mon âme monter vers la vôtre, et qu'elles doivent se confondre, et que j'en meurs ?
Flaubert, l'Éducation sentimentale, II, VI.
6 Une foule d'aspirations confuses, que je croyais mortes depuis longtemps, font en moi un bruissement de ruche.
F. Mauriac, l'Enfant chargé de chaînes, p. 151.
6.2 Au fond de toute perversité, au fond de toute concupiscence, dans le cœur de chaque assassin, derrière ce qui nous apparaît être jalousie, félonie, lâcheté, quelquefois même plus qu'à la base de toute vertu, de toute fidélité, il y a la quête d'une aspiration absolue, il y a la nostalgie sans nom.
Ionesco, Journal en miettes, p. 124.
Écon., polit., psychol. || Niveau d'aspiration : niveau de réussite qu'un sujet désire atteindre quand il est placé en face d'une tâche à exécuter.
Sociol. || Aspirations professionnelles : attentes de satisfactions reliées au travail et à l'avenir professionnel.
Aspiration à… || L'aspiration au bonheur. || L'aspiration à être heureux.Aspiration vers… || L'aspiration vers l'inconnu, l'infini (ci-dessus, cit. 3).Aspiration de (rare) : désir de. || L'aspiration de justice.Aspiration pour (vx) : goût très vif pour (quelque chose).
———
II
1 Action d'attirer l'air dans les poumons, mouvement de l'air attiré dans les poumons. Inspiration. || L'aspiration et l'expiration. Respiration.
7 (…) et le drap de toile grise se soulevant sur la poitrine à chaque aspiration.
Maupassant, le Vieux, Pl., t. I, p. 1131.
2 Techn. Action d'aspirer des gaz, des liquides, des poussières, etc. || Soupape, tuyau d'aspiration ( Aspirant, II., 3.) d'un corps de pompe. || Ventilateur à aspiration. || Nettoyage par aspiration. Aspirateur. || Aspiration d'un liquide. || Aspiration de l'air chaud dans une cheminée. Appel, III., 2.
Premier temps du cycle des moteurs à quatre temps. || Soupape d'aspiration.
Phénomène produit par la dépression créée derrière une voiture roulant à vitesse élevée.
Méd. Ponction (de liquides ou de gaz) par aspirateur. || Aspiration gastrique, aspiration intestinale.Évacuation (du contenu de l'utérus) au moyen d'une canule branchée sur un aspirateur (aspiration endo-utérine). || Aspiration du placenta (en cas de rétention après un accouchement, → aussi Curetage). || Méthode d'interruption de grossesse par aspiration (ou méthode Karman).
tableau Lexique de la chirurgie.
Par métonymie. Mécanisme servant à aspirer. || L'aspiration est en panne.
CONTR. (De II.) Expiration; refoulement.
DÉR. Aspiratif.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Aspiration — may refer to:*Aspiration (phonetics), the release of a strong burst of air after some obstruents *Engine aspiration method: **Naturally aspirated engine, an internal combustion engine that relies on atmospheric pressure for air intake… …   Wikipedia

  • Aspiration — Aspiration. Zerkleinerungsmaschinen für Getreide (Mahlgänge, Walzenstühle) entwickeln infolge des Druckes und der Reibung beträchtliche Wärme, die einen Teil des in der Frucht enthaltenen Wassers zur Verdunstung bringt. Diese Wasserdämpfe… …   Lexikon der gesamten Technik

  • aspiration — Aspiration. s. f. Action de celuy qui aspire, qui attire l air exterieur en dedans. Il n est d usage que dans le dogmatique. L aspiration est opposée à l expiration. Il se dit en parlant des pompes pour l eslevation des eaux. Voila une pompe par… …   Dictionnaire de l'Académie française

  • Aspiration — As pi*ra tion, n. [L. aspiratio, fr. aspirare: cf. F. aspiration.] 1. The act of aspirating; the pronunciation of a letter with a full or strong emission of breath; an aspirated sound. [1913 Webster] If aspiration be defined to be an impetus of… …   The Collaborative International Dictionary of English

  • aspiration — ASPIRATION. s. f. Action de celui qui aspire, qui attire l air extérieur en de dans. Dans cette acception, il n est d usage qu en cette phrase, L aspiration est opposée à l expiration. f♛/b] Il se dit en parlant Des pompes qui servent à l… …   Dictionnaire de l'Académie Française 1798

  • Aspiration — (v. lat.), 1) hauchende, mit einem anlautenden h ausgesprochene Sylbe. Im Griechischen u. Lateinischen kam die A. nur vor Vocalen vor (s. Spiritus asper), in den altgermanischen Sprachen auch vor liquiden Consonanten (z.B. hrains, hlutrs, hneivan …   Pierer's Universal-Lexikon

  • Aspiration — (lat.), gehauchte Aussprache; Bewerbung, Streben; in der Medizin das Einsaugen von Flüssigkeit oder festen Körpern in die Lunge beim Einatmen, wodurch eine Entzündung, die Aspirationspneumonie, verursacht wird, häufig bei bewußtlosen Kranken; in… …   Kleines Konversations-Lexikon

  • aspiration — index desideratum, design (intent), desire, destination, end (intent), goal, objective …   Law dictionary

  • aspiration — *ambition, pretension Analogous words: aim, goal, objective (see INTENTION): *desire, passion, lust …   New Dictionary of Synonyms

  • aspiration — [n] goal, hope aim, ambition, ambitiousness, craving, desire, direction, dream, eagerness, endeavor, fire in the belly*, hankering, inclination, longing, object, objective, passion, pursuit, push, right stuff*, urge, vocation, wish, work,… …   New thesaurus

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.